CLUB EXPORT REUNION MADAGASCAR : UN MARCHE PROMETTEUR POUR LES OPERATEURS REUNIONNAIS

Le Club Export Réunion a tenu hier son Assemblée Générale au cours de laquelle Didier Robert, Président de la Région Réunion, a annoncé que les subventions pourraient doubler en 2018 pour passer à 1 million d’euros. Dans le cadre de sa mission qui est d’aider les entreprises à se développer dans la zone Océan Indien, le Club Export est notamment à l’origine de l’organisation des Rencontres du Développement durable aux Seychelles, à Madagascar, au Mozambique et à Maurice. Des missions de prospection collective ont été menées en Afrique du Sud, en Côte d’Ivoire et au Kenya. Les chargés de mission du Club Export, qui compte actuellement 19 ans d’existence, ont accompagné plus de 80 entreprises. Selon les déclarations du Président, Gilles Couapel, à la presse réunionnaise, les Seychelles et Madagascar constituent des marchés prometteurs.

Les Seychelles importent en effet 90% de leurs produits agroalimentaires. La levée récente de l’embargo sur huit fruits et légumes en provenance de La Réunion dont l’ananas, les tomates, les fruits de la passion et les négociations concluantes pour abaisser le coût du fret aérien ont permises aux producteurs réunionnais de se positionner. Pour le cas de  Madagascar, le pays fait face à des besoins énergétiques et l’expertise réunionnaise en matière d’énergies renouvelables compte y répondre. L’environnement (ingénierie), les énergies renouvelables, le bâtiment et travaux publics et le numérique constituent les secteurs qui fonctionnent le mieux à l’international pour les entreprises réunionnaises.

 

Lanto RAZAFINDRAMIADANA